APPEL D’AIR POUR TERRE D’ERRANCE

résistance

DES PLANCHES…

Norrent Fontes. Petite commune du Pas de Calais. Au carrefour de Lille, Calais, Boulogne et Arras. Une église et une Pieta. Un cimetière. Trois cressonnières. 1500 âmes. Enfin, quelques dizaines de plus depuis qu’un camp de réfugiés s’y est implanté. Et puis des flammes. Qui ravagent tout. Le misérable campement part en fumée. Le 27 avril 2015. Des bénévoles de Terre d’Errance, et d’autres âmes généreuses, se mettent à l’œuvre. Avec les exilés, forts de leurs espoirs et de leur volonté d’une vie meilleure. Ils reconstruisent ensemble un camp de fortune. Des planches. De l’huile de coude. De la fraternité. Et encore des planches.

reconstruction

Et puis l’absurde s’invite sur le chantier : L’État dresse un procès verbal d’infraction pour construction sans autorisation. Le Maire signe un arrêté d’interruption des travaux pour absence de permis de construire. Deux membres de l’Association Terre d’Errance, convoqués à la gendarmerie le 16 septembre dernier, risquent jusqu’à 75 000 euros d’amende et 3 mois de prison avec sursis s’ils continuent leur opération de mise à l’abri. Absurdité, indifférence. Et surtout incohérence avec les discours officiels des dirigeants européens qui s’entendent pour accueillir les réfugiés…

…AUX PLANCHES

Une planche de salut pour Terre d’Errance et les réfugiés de ce camp ? Peut-être : l’association mobilise des artistes de renom et organise une manifestation artistique. Un appel à l’art pour un appel d’air. Quand la musique, la danse, le cirque, le chant viennent au secours de ceux qui ont tout perdu. Quand les artistes prêtent leurs projecteurs à ceux qui en ont besoin. Que l’on parle de cette inhumanité de l’administration et de ses rouages. Que l’on mobilise les talents, quels qu’ils soient, pour redonner leur dignité à ces hommes, ces femmes, ces enfants qui sont nos frères en humanité. Insensé qui croit que je ne suis pas toi a écrit Victor Hugo. Les misérables que notre monde moderne a enfantés sont à nos portes. Le samedi 10 octobre, à partir de 11h, c’est la fête de l’humain à Norrent Fontes : concerts, jeux, ateliers et auberge espagnole. À partir de 18h, la fête continue au complexe du Vert Feuillage, rue de l’Église, à Ham en Artois.

Aire Hip Hop entrera dans la danse. Et le Cirqu’ en Cavale. Notons la participation généreuse et talentueuse de HK et les Saltimbanks, chantres de l’exclusion sociale. Ils savent de quoi ils parlent… Une occasion de découvrir un style musical voguant entre le blues, le chaâbi et le reggae. Un beau voyage. Sans risques celui-là…

HK et les Saltimbanks

Page facebook de Terre d’Errance : ici.

image 1

image 2

image 3

 

 

INDIGNEZ-VOUS !

image à la une

Horrible. Insoutenable. Inhumaine. L’image de ce petit enfant mort sur une plage de Turquie. Je suis sûre que chacun, chacune d’entre vous qui êtes parent a dû se dire : « Ce petit enfant aurait pu être le mien… » Et parce que c’est un enfant, le tragédie de la fuite, de l’exil, de l’urgence saute aux yeux subitement avec d’autant plus de cruauté. Depuis des années, les migrants souffrent à nos frontières. Depuis des années, certaines associations se battent pour leur venir en aide et leur apporter le peu de dignité. L’une d’entre elles a été mise à l’honneur ce dimanche 6 septembre, au JT de 13h de France 2. Terre d’Errance. Zoom sur cette association.

 ACCUEIL ? QUEL ACCUEIL ?

Des bâches. Des tôles. Des toiles de tente. Par tous les temps. Dans la boue. Dans le froid. Des jungles. Insalubrité. Maladies. L’État français est incapable d’accueillir dignement ces milliers d’êtres qui fuient les guerres et les persécutions. La France, Nation Mère des Droits de l’Homme ? On construit des murs. On multiplie la présence policière. On tisse le ciel de barbelés. La terre pour matelas. Les étoiles pour couverture. Les  images qui peuplent télévisions et écrans d’ordinateurs en disent plus que tous les mots. Il suffirait peut-être d’agir sur le plan international pour faire cesser les conflits meurtriers qui gangrènent l’Afrique et le Moyen Orient. Ne plus se réjouir des succès de Dassault par la vente d’avions de combat à l’Égypte ou au Qatar. Penser les relations humaines autrement que par la violence guerrière. Ne plus exposer les civils, des gens comme vous et moi, à la folie meurtrière de dirigeants représentants d’un commerce immonde. Ceux qui sont dans l’erreur ou dans l’errance ne sont pas toujours ceux qu’on croient…

TERRE D’ERRANCE

Que faire ? Mettre en lumière l’action d’une association qui œuvre pour que ces hommes, ces femmes et ces enfants vivent avec un minimum de dignité leur exil. Les bénévoles viennent de tous les horizons politiques et philosophiques. Ce qui les rapproche : le respect de la personne humaine. Leur action est simple, mais relève de l’impossible pour des familles qui ont tout perdu : offrir un toit, de quoi s’habiller, se laver, manger ;  entretenir la propreté des vêtements, soigner, écouter, aider à rassembler des documents pour les demandes d’asile ; et même enseigner le français. Terre d’errance s’est implantée à Steenvoorde en 2008. Son programme, elle le trouve dans ces paroles de Stéphane Hessel :

Je vous souhaite à tous, à chacun, d’avoir votre motif d’indignation. C’est précieux. Quand quelque chose vous indigne, alors on devient militant, fort et engagé. On rejoint ce courant de l’’Histoire et le grand courant de l’’Histoire doit se poursuivre grâce à chacun. Et ce courant va vers plus de justice, plus de liberté…. Ces droits, dont la Déclaration universelle a rédigé le programme en 1948, sont universels. Si vous rencontrez quelqu’’un qui n’’en bénéficie pas, plaignez-le, aidez-le à les conquérir. Indignez-vous !

 logo associationAlors, si l’image d’un petit garçon étendu sans vie sur nos plages vous insupporte et vous indigne, vous pouvez agir, même un peu, en rejoignant cette association.

Le lien vers son site : ici.

Sa page facebook : ici.

image 1

image 2