EMILE SUR SCENE ET SUR SEINE

Vous ne connaissez pas encore Émile ? Émile Liéatoux ? Bienfaiteur de l’humanité….  Ni chef religieux, encore moins politique. Bienfaiteur de l’humanité tout court. Et c’est déjà beaucoup ! Illustre héritier d’une non moins illustre famille d’inventeurs. Après avoir sillonné les rues et les scènes des villes et villages de France, de bas en Hauts et d’est en ouest, Émile pose sa valise, ses inventions, solutions universelles et conseils pour une vie meilleure au Théâtre du Gouvernail, à Paris. La Capitale. Qui frémit déjà d’aise. On vous en dit un peu plus ici…

9 + 7, spectacle d'Emile Liéatoux, bienfaiteur de l'humanité.
9 + 7, spectacle d’Emile Liéatoux, bienfaiteur de l’humanité.

INVENTEUR

Vélo rural d’appartement. Ball trap d’intérieur. Grille pain solaire. Kit pour vie trépidante. Dispositif pour randonnées sereines (en deux modèles : luxe et allégé). Téléphérique de table. Et j’en passe. Les inventions d’Émile Liéatoux sont pléthore. Pléthore de rire, bien entendu. Mais trêve de plaisanterie, l’œuvre de ce génial inventeur est destinée à l’humanité tout entière. Et comme le note la préface de l’ouvrage, qui les répertorie et vous présente même les schémas qui vous permettront de construire vous-mêmes ces inventions qui révolutionneront votre existence, le rêve d’Émile Liéatoux est de « faciliter la vie de ses contemporains ». Vie souvent pleine de difficultés, de tracas et de tourments. Et il s’en donne du mal, Émile, pour faciliter le quotidien de ses congénères. Depuis tout petit. Né dans les années 1950 et dans une famille de ferrailleurs, il se passionne pour les inventions de son grand-père, Émile. (Heu… oui, dans la famille Liéatoux, on s’appelle Émile de père en fils, à condition d’avoir l’invention et la générosité dans le sang. Le frère d’Émile, par exemple, ne s’appelle pas Émile car il n’a pas hérité de ce don pour les inventions révolutionnaires et bienfaitrices de l’humanité. Il s’appelle Jacques. Frère Jacques, donc…).

Emile Liéatoux, génial inventeur et bienfaiteur de l'humanité.
Emile Liéatoux, génial inventeur et bienfaiteur de l’humanité.

CONSEILLEUR

Il perfectionne par exemple une trouvaille géniale de son grand-père : le premier walk man, ou baladeur, de mobylette. Pour écouter la radio en deux roues. Son père suivra les traces du fondateur. Et c’est tout naturellement Émile, troisième génération, qui reprend le flambeau de cette illustre maison. Inventeur. Et conseilleur. Voici quelques uns de ses sages préceptes :

En vacances, essayez de vous ennuyer un maximum : cela vous semblera plus long.

Ne dites jamais « ici » à votre chien tout en marchant.

Ne tondez jamais la pelouse avant de servir des épinards : personne ne croira que c’est une coïncidence.

Émile Liéatoux vous propose des clés pour améliorer votre quotidien et gagner du temps, cette denrée si précieuse. Dans ce recueil. Et sur scène ! Un échantillon de sa prestation ici :

ACTEUR

C’est Nicolas Marchand qui se cache derrière Émile Liéatoux. À moins que ce ne soit le contraire…. Formé au théâtre du Prato de Lille, à l’école de mime d’Hervez Luc, à l’école de la vie, des planches et des macadams en tous genres, ce touche à tout a inventé son personnage il y a une bonne dizaine d’années. Personnage né d’une rencontre sur le chemin d’Avignon entre Nicolas Marchand et Patrick Guionnet. Ils coécrivent. Patrick met en scène. Nicolas puise dans sa vie personnelle. Et aussi dans ses modèles : Buster Keaton, Gustave Parking, Grock ou François Rollin. Il se nourrit de jolies rencontres : avec Clara Davoust, philosophe praticienne, qui lui transmet la rigueur du raisonnement et de l’écriture. Avec Karine Lyachenko, comédienne et créatrice de one woman shows « glumour », comparse de Laurent Baffie et de Michèle Bernier. Avec Isabelle Mergault, femme de théâtre et de cinéma qu’on ne présente plus.

Emile Liéatoux, alias Nicolas Marchand. Et vice versa...
Emile Liéatoux, alias Nicolas Marchand. Et vice versa…

Touche à tout. Ou artisan. Membre éminent de la Cie Articho. Nicolas taille, peaufine, lisse autant les tournées d’Émile que ses pensées sur la vie. Elles ont été publiées dans un joli recueil, Toute Vie commence par la faim. Ou les Émois d’Émile, joliment illustré par Adèle Bontoux, plasticienne. Éditions Balivernes de Poulpe. Ces aphorismes ont un temps fleuri sur les murs du métro de Lille. Souvenez-vous :

J’ai planté un nain dans mon jardin. Ça pousse pas vite…

Dès le vendredi je m’habille en dimanche : ça me fait de longs week ends.

L’ascenseur social est en panne. J’ai pris l’escalier, mais c’est plus long…

Toute vie commence par la faim, recueil d'aphorismes illustrés.
Toute vie commence par la faim, recueil d’aphorismes illustrés.

Vous l’avez compris : l’univers de Nicolas Marchand est plein de poésie, d’humour, de vérité. Et le grand horloger de cet univers, Émile Liéatoux, vous attend chaque mardi à 19h, du 12 avril au 31 mai au Théâtre du Gouvernail,  5 Passage de Thionville  à Paris. 01 48 03 49 92.

Pour aider la petite entreprise d’Émile, cliquez ici.

Page Facebook d’Émile Liéatoux : par .

Page Facebook de Nicolas Marchand : par ici.

image 1

image 2

image 3

image 4

 

2 commentaires sur “EMILE SUR SCENE ET SUR SEINE

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s