UN CHAT DE 95 ANS !

Enfin, pas tout à fait. C’est celle qui a créé l’incontournable Bal du Chat Noir qui fête ses 95 ans cette année. L’association Les Quat’Z’Arts est à ce jour la plus vieille société philanthropique dunkerquoise. Et la vieille dame se porte plutôt bien, si l’on en croit les festivités et les surprises qu’elle prévoit pour honorer son grand âge. C’est leur anniversaire, mais ce sont eux qui offrent les cadeaux. Les cadeaux des Quat’Z’Arts ? On vous en parle ici… Portrait d’une association au grand cœur.

Le célèbre Chat de Geluck, parodié par Philippe Sagot.
Le célèbre Chat de Geluck, parodié par Philippe Sagot.

AU BAL : TOURNÉE GÉNÉRALE

Première surprise : une pinte ! Patrick Levoye, l’actuel Président de l’association, s’y est engagé : chaque carnavaleux présent au bal du Chat Noir le samedi 16 janvier 2016 se verra offrir un verre ! Comme ça. Pour le plaisir. Après tout, c’est la devise de l’asso depuis sa création en 1921 : Plaisir et Charité. Ce sont les carnavaleux qui depuis tout ce temps permettent aux Quat’Z’Arts de financer tant de belles actions philanthropiques. Ça, c’est le côté Charité. Alors les Quat’z’Arts remercient leurs bienfaiteurs en leur payant un verre. Le verre de l’amitié. Ça, c’est le côté Plaisir.

Affiche 2016.
Affiche 2016.

DES QUAT’Z’ARTS, UN CHAT NOIR, TOUTE UNE HISTOIRE

Vers 23h45, une autre surprise… Et là, ils innovent. Font preuve de créativité. Les Quat’Z’Arts vont projeter leurs 95 ans d’histoire sur les murs du Kursaal. Du mapping vidéo, ça s’appelle. De la projection d’images en 3D. C’est magnifique. Vous vous souvenez peut-être des projections vidéo qui ont illuminé les Bains Dunkerquois fin 2014 ? Ou celles qui rehaussent l’Église Saint Éloi pour les fêtes de Noël ?

Eh bien, c’est ça, mais version Quat’Z’Arts – Chat Noir. Ça promet d’être grandiose…

UN CHAT EN BOÎTE

Une autre surprise encore ! Vers 1h30 du matin, dans la petite salle cette fois… Ambiance discothèque. Boîte de nuit. Et là, nous avons eu beau tirer les moustaches du chat, il n’a pas daigné nous dévoiler vraiment la surprise… Patrick Hernandez chantera son tube interplanétaire Born to be alive ? Patrick Sébastien fera vraiment cette fois tourner les serviettes ? Des chippendales wale wale nous feront un numéro de nu intégral ? Pascal Houdot, chargé de communication de l’association, garde le secret…

DU MAPPING AUX MAJORS

Ce qui fait le charme du Bal du Chat Noir, c’est cette immense horloge qui décompte le temps jusqu’au lancement officiel de la saison carnavalesque. Majesté  des Tambours Majors et de la clique pour le chahut de minuit. Et ça, c’est le cadeau annuel des Quat’Z’Arts…

LE CHAT  VIEZ-VOUS ?

Que sont Les Quat’Z’Arts ? Pourquoi Le Chat Noir ? 1921. L’association naît à une époque où de grands auteurs comme Proust, Gide, Mauriac ou Colette font la une de l’actualité littéraire et artistique, aux côtés de Modigliani, Chagall ou du Douanier Rousseau. Et c’est Henri Ferrari qui la fonde. Convaincu par la devise latine : mens sana in corpore sano. Un esprit sain dans un corps sain. Les arts, oui. Le sport, aussi. Et le don de soi, par dessus tout. Un homme ne peut se réaliser, selon ce bienfaiteur de l’humanité, que s’il s’engage et milite pour autrui. Henri Ferrari s’était déjà illustré en créant en 1899 la première équipe de football dunkerquoise. Au lycée Jean Bart. Dont il était un ancien. Il est aussi à l’origine de la section cycliste du BACD Malo Rosendaël. Il invente même la presse sportive régionale !

Il décide donc de mettre en pratique sa foi en l’humanité en donnant naissance à une association philanthropique et en organisant un bal dont les bénéfices seront reversés aux plus démunis. En 1921, Montmartre est le creuset des arts. Tout le monde connaît le cabaret Le Chat noir, fondé par Rodolphe Salis en 1881. Cest tout naturellement, donc, que les pères fondateurs de l’association, étudiants aux Quat’Z’Arts (sculpture, peinture, architecture et gravure) lancent le thème du cabaret montmartrois comme décor à leurs premiers bals. À l’époque, d’ailleurs, les bals « du Chat Noir » ont lieu au Café George, Place du Théâtre à Dunkerque. Les Quat’Z’arts inventent le bal philanthropique. Et adoptent leur mascotte : le Chat noir.

Affiche du célèbre cabaret montmartrois LeCHat noir, fondé par Rodolphe Salis.
Affiche du célèbre cabaret montmartrois LeCHat noir, fondé par Rodolphe Salis.

Du Palais Jean Bart à la Salle de la Concorde, en passant par le Normandie Dancing, la Salle des Pompiers ou le Casino de Malo, Le Chat se promène et draine de plus en plus d’adeptes.  Les masquelours se retrouvent depuis 1984, et chaque année, au grand Kursaal. Michel Gadeyne, un des membres de l’association, publie un magnifique ouvrage en 1996, pour les 75 ans des Quat’Z’Arts, retraçant l’histoire de cette belle société. Il en rappelle les motivations :

Le philanthrope n’étudie ni ne disserte. Il apporte son aide aux plus démunis (…) L’association veut rendre à ceux qui l’ont perdue leur intégrité d’homme.

Et depuis 95 ans, portée par d’illustres figures dunkerquoises comme Paul Asseman, Gustave Fontaine ou Paul Verley, la générosité des Quat’Z’Arts soulage la difficulté de ceux qui sont dans le besoin. Les Resto du Cœur, La Banque alimentaire, les associations tournées vers le handicap ou le 3ème âge… Ce sont autant de dons pratiqués chaque année, et générés, entre autres, par les recettes du bal. Entre autres. Car les Quat’Z’Arts sont présents sur d’autres événements dunkerquois : les après-midis récréatifs du Petit Kursaal pour les personnes âgées, Dunkerque en Survêt’, le traditionnel Salon du Vin et de la Bière ou  l’inénarrable Cô Pinard’s Cup. Ils prévoient même d’innover en 2016 en s’intégrant à l’action d’Octobre Rose, le mois de la lutte contre le cancer du sein. Car ils ont beau être 48 hommes membres de l’asso (pour huit femmes), derrière chaque homme, il y a une femme qui œuvre… Il n’y a qu’à voir qui sont les bénévoles présentes sur ces différents événements. 80 000 euros ainsi reversés en 2015. Et pas seulement à des assos. À des particuliers aussi. Les Quat’Z’Arts financent par exemple des équipements plus ou moins lourds pour des personnes handicapées. Venir en aide aux plus démunis. Pascal Houdot insiste : si vous êtes dans la difficulté, n’hésitez pas à déposer une demande d’aide au siège de l’association Les Quat’Z’Arts : Bastion 32  Courtine 5 Route des Anciens Chantiers de France, 59140 Dunkerque.

95 ans, les Quat’Z’Arts ! Ce qu’on peut leur souhaiter pour leur anniversaire ? Laissons répondre Pascal Houdot :

Ce qu’on peut nous souhaiter ? Que chat va bien pour les années à venir !

 

La page Facebook des Quat’Z’Arts : ici.

image 1

image 2

image 3

galerie de 5 images : affiches du Bal du Chat Noir, aimablement transmises par Pascal Houdot.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s