EMY SERA COSETTE

60 musiciens, presqu’autant de danseuses, 1 danseur, une cinquantaine de choristes, 10 solistes. Et une petite fille de 6 ans, Emy Allebée, qui tiendra un des rôles principaux : Cosette. Cosette, Jean Valjean, Fantine, les Thénardier, Gavroche, Marius, Éponine… Vous avez deviné de quelle œuvre on parle ? Les Misérables, bien sûr ! Victor Hugo, évidemment. Tout ce petit monde, fréquentant assidûment l’École Municipale de Musique et de Danse de Coudekerque Branche, répète depuis septembre pour présenter la comédie musicale inspirée de ce monument de la littérature française : Misérables ! Et Emy sera Cosette…

Emy, à l'affiche du spectacle Misérables !
Emy, à l’affiche du spectacle Misérables !

Les enfants et leurs professeurs travaillent inlassablement, chaque semaine,  pour mettre sur pied une adaptation du spectacle musical digne d’un opéra, créé en 1980 par Robert Hossein et coécrit par Alain Boublil et Claude Michel Schönberg. Depuis sa création, cette comédie musicale a été représentée  par 64 compagnies professionnelles dans le monde entier, et jouée à Londres ou à New York. Les paroles ont été traduites dans 21 langues et le spectacle représenté dans 38 pays. C’est donc à un morceau de choix que s’est attaquée toute cette petite troupe d’enfants de Coudekerque Branche, sous les houlettes bienveillantes  d’adultes enthousiastes. Ludovic Minne, chef d’orchestre, a adapté les prestigieuses partitions. Julie Delvart a imaginé les chorégraphies qui accompagnent les solistes. Sébastien Blanquart dirige la chorale. Marjorie Tricot met en scène, rassemblant toutes les pièces de ce puzzle géant.

Emy et sa maman, Stéphanie, sur la gauche, lors d'une répétition.
Emy et sa maman, Stéphanie, sur la gauche, lors d’une répétition.

Emy, nullement impressionnée par cette foule d’acteurs, de danseurs et de chanteurs en herbe, joue ses partitions au violon dans l’orchestre de jeunes et connaît par chœur ses textes de chansons. Elle au CP, à l’école élémentaire Queneau. Elle aime beaucoup sa maîtresse, Mme Degans. Ce qu’elle préfère à l’école ? Les dictées et le sport. « Il y a des enfants pas sages, nous confie-t-elle. Ils font beaucoup de bêtises et ils disent même des gros mots ». Mais Emy est une enfant sage, attentive, attendrissante, une petite fille émouvante. Un regard malicieux sous une chevelure d’ange. Elle colle parfaitement au rôle de Cosette, personnage emblématique du roman de Victor Hugo, qui incarne à lui-seul l’enfance bafouée. C’est ce qu’a pressenti « Monsieur Minne », comme elle l’appelle toujours, quand il a repéré ce petit talent l’année dernière lors des examens de violon de l’école de musique.

Emy, un tempérament d'artiste...
Emy, un tempérament d’artiste…

Cette année, pour les auditions qui se sont tenues en mars, elle a interprété L’Été, de Vivaldi. Sa professeure, Hélène Jonneskindt, n’était pas peu fière. Et sa maman donc ! Stéphanie, aide à domicile, participe à toutes les répétitions et veille sur les progrès d’Emy. Sébastien, son papa ne peut pas toujours être présent. Il aura une belle surprise les 18 et 19 juin prochains… Surtout que, dans la famille, le grand frère sera aussi sur scène. Paul, élève de la classe de tambours et percussions de Sébastien Courti, et élève de Sébastien Blanquart dans la chorale, participera au spectacle. Quand on interroge la maman, Stéphanie, sur la participations de ses deux enfants à ce beau projet, voilà ce qu’elle dit :

Je suis contente pour tous les deux. Ce que je ressens ? De la fierté, de la joie. Et puis je trouve intéressante cette façon de présenter l’œuvre de Victor Hugo. Les Misérables, tourné autrement. C’est plus accessible, plus vivant.

Quant à Emy, voilà ce qu’elle dit à propos de son rôle, Cosette, et du spectacle :

Cosette, elle est pauvre. Elle aimerait bien avoir une poupée. Fantine, c’est sa maman. Elle est morte et ne peut pas s’occuper d’elle. Alors Cosette vit avec les Thénardier. Et ils sont  très méchants… J’aime bien participer à ce spectacle : ça demande de la concentration. Et puis j’aime bien chanter et jouer du violon… Il faut venir voir le spectacle : vous allez vous amuser et vous éclater !

Car il s’agit bien d’un spectacle vivant. Chant, musique, danse. Et les surprises de la mise en scène…

Quand ? Samedi 18 juin, 18h et dimanche 19 juin 16h.

Où ? À l’Espace Jean Vilar de Coudekerque Branche.

Les places sont en vente dès le 9 mai 2016 à l’École Municipale de Musique et de Danse. 2.50 euros.

Réservations : 06 77 07 40 68.

Le Mag@zoom soutient l’événement. Voir notre précédent article sur le sujet : ici.

image 1, l’affiche du spectacle et image 2, photo d’une répétition : prises de vue réalisées par Amandine Plancke, photographe de la ville de Coudekerque Branche.

image 2 : photo personnelle. Merci à Stéphanie Allebée !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s